Nos fromages fermiers

  Idées recette
  • Le Rocamadour :

  C'est un fromage qui allie fondant et douceur. Ce fromage est fabriqué de manière traditiennelle. Son

  onctuosité et sa tendresse viennent de son affinage et du savoir-faire du producteur. En bouche, vous

  découvrirez une peau souple avec une fiche couche de crème au centre.

  Chaque Rocamadour est unique car chaque producteur possède une "signature gustative"qui est

  propre à son exploitation.

 

  • Le Sec :

 

  C'est un Rocamadour que l'on fait sécher. Son caractére changera en fonction de son temps de séchage.

  Un demi-sec aura un caractére plus doux qu'un Sec. Son caractère s'adaptera en fonction de vos

  goûts. Accompagné d'un bon verre de vin* ou en salade, il épanouira vos papilles.

 

  *L'abus d'alcool est déconseillé pour la santé

 

  • Le Couffi :

 

  C'est un fromage onctueux et crémeux. Nous prenons un Rocamadour qui est ensuite trempé dans de

  l'eau de vie de Prune. Nous soupoudrons le fromage avec du poivre pour relevé le goût et nous le plions

  dans une feuille de châtaignier. La feuille de châtaignier permet une conservation plus longue du fromage

  (3 semaines).

 

 

  •  Le fromage frais :

 

 

  C'est un fromage qui vient juste d'être moulé et est très doux. Il peut être dégusté nature ou avec du

  poivre. Il pourra aussi très bien accompagner vos salades. Ce petit fromage peut être dégusté en dessert

  avec du sucre ou de la confiture et régalera vos papilles.

  • Le coeur :

  Ce fromage peut se déguster frais, mi-fait, fait ou sec en fonction de vos envies.

  Frais, il vous apportera douceur. Tout comme le froamge frais vous pouvez le déguster nature, avec du

  sucre ou de la confiture.

  Mi-fait, sa peau sera de nature légèrement crémeuse et son coeur sera frais. Vous pourrez le déguster

  tartiné sur du pain grillé.

  Fait, vous lui trouverai une peau onctueuse. Il sera parfait sur un plateau de fromage lors de vos repas.

  Sec, sa puissance se développera. Vous lui trouverai un caractère puissant. Tout comme le fromage sec,

  vous pourrez le déguster tel quel, ou bien le râper sur vos pâtes et dans vos salades.

 

  •  La faiselle :

  C'est du caillé. Il est directement prélevé dans la cuve d'affinage avec son petit lait. La faisselle est

  conditionnée dans un petit pot de 200 grammes. Vous pouvez la déguster nature ou sucrée ou encore avec

  de la confiture. Vous pouvez aussi l'utiliser dans vos préparation comme par exemple pour facir des

  piquillos (petits poivrons) ou pour la réalisation de vos cheescakes.

  Elle se pliera à vos désirs !

 

  • Le chèvrefeuille't :

  


   Une autre manière de déguster un Rocamadour !

   Nous mettons un Rocamadour crémeux entre deux feuilles de pâte feuilleté.

   Réchauffez-le au four à 180°C pendant 8 à 10 minutes. Il accompagnera parfaitement une salade et régalera

   vos convives !

A savoir !
 

Pour produire du lait, la chèvre doit mettre bas. Les naissances se déroulent de Janvier à Mars. Les dernières ont lieu en Avril.

Durant les mois de Janvier et Février, nous ne vendons pas de fromages car les chèvres sont en gestation et les premières mettent bas.

Durant la première semaine de lactation de chacune des chèvres, le lait est appelé colostrum. Il ne peut pas être utilisé pour faire du fromage car il ne possède pas les mêmes composants .

Les petits chevreaux restent avec leur mère pendant une journée. Puis nous les séparons de leur mère et les mettont dans un parc.
Nous les nourrisssons avec du lait à l'aide de biberon.


C'EST LA PERIODE PREFEREE DES ENFANTS, ils adorent donner le biberon aux chevreaux !!!


Au mois de Mars, le fromage est de retour dans notre fromagerie !
A cette période, nous retournons sur les marchés et livrons restaurants et épiceries.


Pour nos chèvres, la nourriture se compose de foin, de luzerne et de céréales.

La fabrication de fromage se réalise en 7 étapes :

1- La traite :

La traite des chèvres est réalisée deux fois par jours : le matin et le soir.

2- Le caillage :

Après la traite, nous mettont dans le lait des ferments et de la présure afin que le lait "caille".

3- L'égouttage :

Une fois que le lait a caillé, nous le mettons dans des sacs en tissus pour qu'il s'égoutte. Le petit lait s'écoule alors et nous obtenons un pâte.

      4- Le salage :

Nous récupérons cette pâte et la mettons dans un pétrin. Nous y ajoutons du sel et remuons délicatement.

   5- Le moulage :

Une fois le mélange bien homogène, nous étalons cette pâte dans un moule préformé pour fabriquer les Rocamadour. Ce moule est au préalable poser sur un paillon. Il est nécessaire de bine maîtriser le geste pour les mouler parfaitement. Une fois qu'ils sont moulé, nous les transposons sur une grille d'affinage.

      6- L'affinage :

Les grilles sont ensuite empilées les unes sur les autres. Chaque pile de grille correspond à un jour de moulage. Nous les mettons ensuite dans un hâloir afin que les fromages s'affinent. Ce dernier est réglé à une température constante et une hygrométrie supérieure à 85%. Les fromages sont retournés tous les jours afin d'obtenir un affinage parfait. Au bout de 6 jours nous obtenons un Rocamadour délicat et onctueux.

      7- L'étiquettage :

C'est à ce moment là que nous déposons notre étiquette de marquage Appelation d'Origine Portégée (AOP) sur le fromage. Chaque producteur possède sa propre étiquette qui contitue son identité. Les Rocamadour sont ensuite placés dans des caissettes en bois pour la vente aux particuliers, aux restaurants, aux épiceries et sur les marchés que nous fournissons.


Actualités & Offres spéciales

«un savoir faire et une tradition respectée»